< Témoignages

Q1 : Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes (joignez une photo de vous si possible en situation d'entraînement, ou photo d'identité) ?

Olivier Maurelli
Ancien sportif de haut niveau en handball
Thèse de doctorat de l’Université d’Amiens
Coordonateur de la PP à la fédération Française de Volley
PP de l’équipe cycliste professionnelle AG2R La Mondiale
Gérant de la société PREPAR

Q2 : Qui entraînez-vous ou avez-vous entrainé et avec quels résultats internationaux ?

Arles-Avignon Football Ligue1 et Ligue 2, GIGN, Equipe de France de Karaté, Montpellier Handball, Boxeurs professionnels, Equipe de France de Volley, Equipe de Tunisie de Handball, Coupe de l’América en voile…une étudiante s’est amusé à compter les médailles (66 médailles d’Or, d’Argent et de Bronze).

Q3 : Avez-vous utilisé les bilans de l’analyse de variabilité de la fréquence cardiaque (VFC) dans votre suivi d’entraînement ?

Depuis 2012, j’utilise régulièrement la VFC comme une porte d’entrée au suivi de l’état de forme de mes sportifs.

Q4 : Avez-vous utilisé les bilans sur les types de fatigue donnés par l’analyse VFC caractérisés dans les publications de Laurent Schmitt ?

Oui clairement ils me servent de références dans l’analyse des données.

Q5 : Qu’est-ce que ce suivi de VFC vous a apporté dans votre travail d’entraîneur ?

Le suivi longitudinal à travers la mesure de la VFC m’a apporté un éclairage assez précis sur les réponses à l’entrainement de mes sportifs.

Q6 : Comment jugez-vous son efficacité ?

Les marqueurs de terrain concernant les réponses à l’entrainement rejoignent régulièrement d’autres outils plus sophistiqués.

Q7 : Pensez-vous que cette approche serait utile dans le monde du travail et pour la santé publique ?

Cette approche devrait être appliqué à l’ensemble des dispositifs de suivi.