< Témoignages

Q1 : Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ?

J'ai 42 ans et suis entraîneur de natation à Paris. Je continue à pratiquer le sport régulièrement. Actuellement, je suis en formation en médecine traditionnelle chinoise.

Q2 : Qui entraînez-vous ou avez-vous entrainé et avec quels résultats internationaux ?

J'entraîne essentiellement des nageurs en formation qui atteignent des équipes de France Jeunes (FOJE, Euro juniors).

Q3 : Avez-vous utilisé les bilans de l’analyse de variabilité de la fréquence cardiaque (VFC) dans votre suivi d’entraînement ?

J'utilise les bilans de la VFC depuis 3 ans pour les athlètes que j'entraîne mais aussi pour les athlètes d'autres entraineurs dont des internationaux.

Q4 : Avez-vous utilisé les bilans sur les types de fatigue donnés par l’analyse VFC caractérisés dans les publications de Laurent Schmitt ?

Oui, régulièrement.

Q5 : Qu’est-ce que ce suivi de VFC vous a apporté dans votre travail d’entraîneur ?

Une meilleur compréhension du système de l'entraînement avec une remise en cause de certains procédés. Mais surtout le moyen de rapidement mettre en place des remédiations au service de la performance. Le suivi me permet de mieux connaitre les athlètes que j'entraîne et ceux que je suis.

Q6 : Comment jugez-vous son efficacité ?

Je suis très satisfait de son efficacité car quand le suivi est fait avec sérieux, il y a rarement de surprise. Le test est en rapport avec le niveau de l'athlète à quelques exceptions près.

Q7 : Pensez-vous que cette approche serait utile dans le monde du travail?

Je pense que cela serait une très bonne idée, pour aider le monde du travail dans la prévention du burn out !