< The hub

Contrairement aux études précédentes (2,3) qui ne montraient aucune diminution des blessures dans le football professionnel ces dix dernières années, cette étude, la plus complète jamais réalisée montre une diminution certaine. Cela prouve que le travail engagé est bénéfique, mais qu’il est perfectible, notamment en enrichissant et en exploitant mieux les bases de données.

Style de coaching, communication interne, données de charge externe et interne des joueurs sont autant de facteurs déterminant dans la prévention des blessures.

Diminution des blessures ligamentaires mais pas musculaires

11.820 blessures ont été analysées au total, avec une incidence plus élevée en match (23.8 blessures pour 1000 heures de jeu) qu’à l’entraînement (3.4 blessures pour 1000 heures d’entraînement). La très grande majorité des blessures était musculaire ou ligamentaire, représentant plus de la moitié des blessures. L’incidence des blessures a diminué de 3% chaque saison entre la saison 2000/2001 et la saison 2018/2019. Parmi elles, l’incidence des blessures ligamentaires a diminué de 4% à 5%, alors que celle des blessures musculaires n’a pas diminué.

La sévérité des blessures n’a pas changé…

Dans l’ensemble le nombre de jours d’indisponibilité des joueurs n’a pas changé au cours de l’étude, toutefois la sévérité des blessures ligamentaire a augmenté à l’entraînement (+4% par saison) et en match (+1% par saison) entraînant pour ces blessures là des indisponibilités plus longues. 

… mais relativement aux heures d’exposition elle a diminué

Le nombre de matchs et d’entraînement a augmenté au cours des 18 années de l’étude, augmentant ainsi le risque de blessures, mais en rapportant l’indisponibilité des joueurs à l’augmentation du nombre de matchs et d’entraînements, les auteurs de l’étude ont observé une diminution d’environ 2% chaque saison, résultant en une augmentation de la disponibilité des joueurs. Toutefois cette amélioration ne concerne pas les blessures ligamentaires ou musculaires qui provoquent des indisponibilités toujours aussi longues. Dans l’ensemble, la disponibilité des joueurs n’a augmenté que de 0.7% chaque saison pour l’entraînement et 0.2% pour les matchs.

Les prochaines étapes de la prévention des blessures

Durant ces 18 ans, l’intensité et le nombre des matchs et des entraînements ont augmenté, notamment les sprints répétés, qui augmentent fortement le risque de blessures. Malgré cela, les stratégies de prévention ont réussi à diminuer l’incidence des blessures en général. Parmi ces stratégies, qui sont très multifactorielles, les données portant sur la charge externe des joueurs ont certainement joué un rôle clé, tous les clubs sont équipés de GPS et de logiciels traitent les données de chaque joueur, individuellement.

Toutefois, rares sont les clubs évaluant la charge interne de la même manière que la charge externe, de manière individuelle, objective et automatique. Les clubs qui les premiers entreront dans l’aire des données physiologiques individuelles, améliorant ainsi les communications internes, le partage de l’information et les connaissances physiologiques prendront un avantage décisif dans la réduction des blessures et donc l’amélioration de la performance sportive et financière (4).

Références scientifiques

(1)          Ekstrand, J.; Spreco, A.; Bengtsson, H.; Bahr, R. Injury Rates Decreased in Men’s Professional Football: An 18-Year Prospective Cohort Study of Almost 12 000 Injuries Sustained during 1.8 Million Hours of Play. Br. J. Sports Med. 2021. https://doi.org/10.1136/bjsports-2020-103159.

(2)          Ekstrand, J.; Hägglund, M.; Waldén, M. Injury Incidence and Injury Patterns in Professional Football: The UEFA Injury Study. Br. J. Sports Med. 2011, 45 (7), 553–558. https://doi.org/10.1136/bjsm.2009.060582.

(3)          Waldén, M.; Hägglund, M.; Magnusson, H.; Ekstrand, J. ACL Injuries in Men’s Professional Football: A 15-Year Prospective Study on Time Trends and Return-to-Play Rates Reveals Only 65% of Players Still Play at the Top Level 3 Years after ACL Rupture. Br. J. Sports Med. 2016, 50 (12), 744–750. https://doi.org/10.1136/bjsports-2015-095952.

(4)          Eliakim, E.; Morgulev, E.; Lidor, R.; Meckel, Y. Estimation of Injury Costs: Financial Damage of English Premier League Teams’ Underachievement Due to Injuries. BMJ Open Sport Exerc. Med. 2020, 6 (1), e000675. https://doi.org/10.1136/bmjsem-2019-000675.



Read in English >